Cycle de rencontres Doc@Rennes autour de l’accessibilité

Bonjour à tous,

Screenshot - 09022016 - 11:11:31En ce début d’année, plusieurs membres du réseau Doc@Rennes ont préparé pour vous une série de rencontres sur l’accessibilité en bibliothèque !
C’est un sujet très vaste qui méritait largement de nombreux échanges, questionnements, tests d’outils, nous avons donc organisé quatre rencontres.

Lire la suite

Publicités

Premier atelier Voyageurs du Code à Rennes

Suite au passage des Voyageurs du Code à Rennes, où ils nous ont présenté le projet et comment y participer (un compte-rendu en tweets est à lire ici), nous avons organisé mercredi 20 janvier le premier atelier des Voyageurs du Code à Rennes.

ça se passait à la bibliothèque des Champs Libres, dans le cadre des ateliers #4C, et durant tout l’après-midi, des enfants et des adultes sont venus découvrir la programmation en jouant avec Scratch et Makey Makey.

IMG_20160120_181143

Lire la suite

Des Youtubeurs à la bibli : la vulgarisation sur le web & les bibliothèques

En octobre 2015, la bibliothèque de Rennes a organisé un évènement autour de la vidéo, des créateurs de contenus et de la vulgarisation sur le web. La bibliothèque Cleunay a d’abord accueilli un stage de deux jours proposant à des pré-ados de s’initier à la création de vidéo, puis une table ronde avec Axolot, Nota Bene et Metalliquoi, qui a rassemblé 200 visiteurs lors d’une soirée qui nous a beaucoup marquée !

Ce bilan vous propose un retour sur l’évènement, et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur la façon dont nous l’avons organisé, les détails et ce que nous avons appris de l’expérience.

IMG_20151020_165658

Lire la suite

Les Voyageurs du Code font escale à Doc@Rennes !

vdc
Photo d’un atelier via le compte Twitter

Une occasion à ne pas manquer : les Voyageurs du Code passent par Rennes à l’occasion de leur tour de France. Cela se passera le mardi 24 novembre, à partir de 19h au Mille Potes (4 bd de la Liberté).

Mais de quoi s’agit-il ? C’est un projet de Bibliothèques sans Frontières, c’est un réseau de médiateurs numériques autour de l’apprentissage du code et des enjeux du numérique, une communauté qui travaille sur des outils pédagogiques pour initier tous les publics à la programmation. Ce sont tout simplement des bibliothécaires qui s’intéressent et se forment. Et qui viennent partager leurs astuces avec nous !

Si le sujet vous intéresse, et même si vous n’y connaissez rien, n’hésitez pas à passer nous rencontrer et discuter au Mille Potes ! Les Voyageurs du Code animeront également un atelier à la Maison des Associations de Rennes le lendemain.

Festival « Le Temps des communs »

logotype

Dans le cadre du Festival « Le Temps des Communs« , le réseau Doc@Rennes, en partenariat avec le réseau Doc@Brest et la bibliothèque de l’INSA Rennes, vous accueille à une visio-conférence avec Hervé Le Crosnier  le mardi 13 octobre 2015 à 18h à l’INSA Rennes pour échanger sur les communs :

« Que sont les communs ? »  

« Il y a ce que nous avons en commun et qu’il faut défendre (le climat, l’eau,…) et ce que nous créons en commun et dont nous organisons le partage (les connaissances, les logiciels libres, l’habitat partagé,…). Les communs nous ouvrent un nouvel imaginaire pour penser notre avenir collectif en agissant dès aujourd’hui. »

Cette conférence sera suivie d’un temps d’échange avec Hervé Le Crosnier.

Par ailleurs, la bibliothèque de l’INSA organise un atelier Wikipédia ouvert à tous, en collaboration avec un groupe de Wikipédiens rennais, le jeudi 15 octobre 2015 à 16h.

Plus d’infos et inscriptions :  http://biblio.insa-rennes.fr/communs 

Je ne sais pas dessiner mais avec la gravure j’assure !

Parce que lors d’un stage de bib avec les établissements Bollec on a bien aimé se retrouver les doigts plein d’encre, on s’est dit qu’on allait partager cette première expérience toute simple de gravure dans un atelier doc@rennes.
Encre et roulette à lino, plexi, papier…avec cette technique on illustre sans complexe tous nos documents de com en panne de visuels !
( si vous avez sous le coude un numéro du journal « L’hypocrite » édité par les Etablissements Bollec vous y verrez le résultat)

Atelier limité  à 15 personnes
Pour s’inscrire c’est ici

Le 8 décembre de 19h à 21h30 à la bibliothèque de l’école des Beaux Arts, rue Hoche

???????????????????????????

Bienvenue !

Bonjour et bienvenue sur le site de Doc@Rennes, le réseau informel de bibliothécaires, documentalistes et métiers de la culture à Rennes !

Doc@Rennes est un collectif qui organise des ateliers, temps d’échanges et rencontres sur de nombreux thèmes liés à nos professions, mais pas que. Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous, même si vous n’êtes pas « du métier » 😉

Envie de nous rejoindre ? N’hésitez pas à vous abonner à la mailing-list, où tout s’organise.

Bien sûr, vous pouvez venir à l’une de nos rencontres, lire les billets de blog ci-dessous ou nous contacter.

CC-BY-NC TVLshac
A bientôt !

Une lecture d’histoire augmentée avec Makey Makey et Scratch

Aujourd’hui sur le blog Doc@Rennes, je viens vous parler d’un chouette projet réalisé par deux collègues de la bibliothèque de Rennes.

L’idée : construire un dispositif tactile et interactif pour les touts-petits, en s’inspirant d’un album jeunesse, Cache-cache (Monsieuroff, ed. Atelier du Poisson Soluble), où l’on cherche un pingouin autour d’une mystérieuse boîte. Le résultat ? Une expérience de lecture d’histoire « augmentée », où les petits peuvent participer, tester, toucher, et voir les résultats de leurs essais animés sur l’écran 🙂

Mes collègues Virginia et Sylvie ont choisi l’album, imaginé comment le rendre interactif, programmé les animations sur Scratch, fabriqué la boîte et connecté les objets avec Makey Makey, et enfin testé le dispositif à plusieurs reprises avec des enfants. Nous sommes fières du travail accompli, et nous vous livrons à présent la recette de notre projet !

Lire la suite

Compte-rendu de l’atelier Veille documentaire

Animatrice : Léa Lacroix

Compte rendu : Anne-Pauline Petitjean

Veille documentaire – Lundi 8 juin 2015 – Doc@rennes – La Cantine Numérique

eteachers36Qu’est-ce que la veille ?

Il existe plusieurs types : veille techno, veille concurrentielle, etc plus ou moins pertinentes selon ses problématiques.

On peut veiller à partir d’un outil (ex : blogs, sites de presse, newsletter) ou sur un nom, sur une marque, sur une personne.

Il est possible de cibler l’outil de veille en fonction du sujet et d’en préciser la fréquence (tous les jours, plusieurs fois par jour, une fois par semaine, veille ponctuelle…) et d’ajuster ses usages.

Comment s’y prendre?

  1. Définir ce que l’on cherche : cibler les sujets.
  2. Rechercher des sources, collecter des infos (aller la chercher ou qu’elle arrive à nous)
  3. Stocker, trier.
  4. Sélectionner
  5. Repartager, diffuser sa veille (parfois stockage et partage au même endroit).

Des outils ?

Twitter : site de microblogging, permet de recevoir des tweets informatifs (140 caractères max). Permet d’encourager le cercle vertueux de la veille en partageant l’information (retweet).

Les +  :

  • Mettre de côté les articles « à lire + tard » au moyen de la gestion de favoris.
  • Possibilités de faire des recherches thématiques grâce aux listes (via des personnes pas suivies sur le fil d’actus aussi).
  • Filtrer sa veille grâce aux notifications par mail (à activer ou désactiver).
  • Possibilité de suivre un compte twitter sans avoir soi-même de compte.

Nuzzel : Service de filtre pour accéder à l’essentiel de Twitter et de Facebook. On visualise les tweets des followers, les messages de ses amis, et on peut interagir via Nuzzel (Retweet, Reply, Favoris / Like, commentaire, partage…). Les articles consultés via Nuzzel sont sauvegardés au sein de l’outil. Et c’est gratuit.

Le +  : Permet de retweeter à partir de Nuzzel directement sans repasser par tweeter.

TumblR : Site de micro-blogging qui fait la part belle à l’image : photos, vidéos, illustrations (cf les tumblR en gif animés).

Scoop it : Plateforme de curation entre réseau social et outil de veille. Pour classer sa veille par sujet en tableaux. Images + texte. Permet de conserver des articles trouvés sur le net. Moteur de recherche intéressant. Permet de suivre des communautés.

Pocket : Sauvegarder des articles ou des vidéos. Le + intéropérabilité entre son pv, son smartphone, sa tablette…

Delicious : A nouveau disponible. Permet de sauvegarder et partager ses marque-pages internet.

Diigo : Plus ou moins le même service que Delicious. Possibilité de classer les marque-pages en catégories.

Pearltrees : Outil de curation, service de marque-pages internet, de classer des notes (fichiers pdf, etc) sous forme de schéma (type carte euristique simplifiée). A la fois agrégateur de contenus et moteur de recherche communautaire.

Instapaper : service de marque-pages internet avec synchronisation sur tous les supports (PC, mac, smartphone, tablette…).

Feedly : Permet de classer les sources par sujet. Agrégateur de flux RSS pour lequel on n’est pas obliger de remplir soi-même le champ flux RSS.

Prismatic : Service de veille exploratoire.

Le + : En anglais uniquement. Sources très américaines mais parfait pour de la veille ponctuelle par sujets.

Compte rendu du premier café Vie privée de Doc@Rennes

sr7kr6r2

Animateur : Benoît Vallauri (MDIV)

Compte rendu : Damien Belvèze (INSA Rennes)

Le principe du café Vie privée est d’offrir un temps d’échange autour des pratiques de chacun en matière de protection de sa vie privée numérique lorsqu’il en a besoin, quel qu’en soit les raisons. Pour le citoyen, l’usager, le chercheur, le militant, l’amant, l’ado, on a tous le droit de choisir les limites de notre vie privée.

« Ne pas se soucier de la protection de la vie privée sous prétexte que l’on a rien à cacher, c’est comme ne pas se soucier de la liberté d’expression sous prétexte que l’on a rien à dire » (Edward Snowden).

De manière générale, n’avoir rien à cacher est un argument facile pour abdiquer sont droit naturel à la vie privée. Au contraire, on devrait tous partir du principe qu’il est normal qu’on ait quelque chose à cacher, car la vie privée est précieuse. Elle est indispensable à la liberté d’expression. Cela dit, quand on s’achète une pochette anti-ondes pour son portable, on est certes à l’abri des IMSI catchers… mais aussi des appels. Il faut d’abord bien évaluer de quel type de protection on a besoin en fonction de ses activités présentes et adapter ce besoin à chacune de nos activités.

Ensuite les cafés vie privée donnent l’occasion d’échanger quelques bonnes pratiques dans leur usage quotidien d’internet.

A l’heure où on greffe des puces NFC sous la peau d’humains, il faut se demander s’il n’y a pas d’une certaine manière une continuité entre se choisir un mot de passe complexe aujourd’hui, connaître les possibilité de dérives des technologies, et avoir les clefs politiques et philosophiques par exemple sur la notion de transhumanisme. Les choix citoyens de demain dépendent de nos possibilités d’informer aujourd’hui. L’avenir de cette liberté qu’est la vie privée se décide aussi aujourd’hui.

En tant que professionnels de l’information, et médiateurs auprès des publics, les bibliothécaires et médiateurs numériques doivent être en première ligne dans la nécessaire information des publics sur ces questions, qui sont aujourd’hui des enjeux de citoyenneté et de choix de société.

Lire la suite