Tous les articles par hlnelegoff

Je ne sais pas dessiner mais avec la gravure j’assure !

2 rendez-vous gravure très créatifs à la cafétéria  de l’école des Beaux Arts

Cécile et Emilie, bibliothécaires à l'école des Beaux Arts nous ont ouvert les portes de la cafet pour ces 2 ateliers

Le premier rendez vous a permis d’expérimenter 4 techniques : la gravure sur styrodur , la gravure sur plaque de plexiglas, la gravure sur pochettes plastique et la gravure sur gomme

Le matériel nécessaire pour cet atelier
-Le styrodur, matériau d’isolation de mur vendu en plaque  au rayon dans les supermarchés de bricolage . Très bon marché, environ 5 euros la plaque de 1,5m X 1m
-Des plaques de plexiglass ou verre synthétique : on trouve facilement des chutes  au rayon vitres des supermarchés de bricolage
-Des gommes plastique
-Des pochettes à document transparentes
-Des gouges
-de l’encre à linogravure noire
-des rouleaux à encrer
-des feutres Posca
-Des papiers épais , krafts…
-Des crayons papier bien taillés
-Des modèles à décalquer pour ceux qui ne savent pas dessiner !!

La gravure sur styrodur :
on dessine ou on décalque son dessin en gravant avec un crayon à papier bien taillé dans le support qui est assez souple. On encre et on presse…
le trait de gravure reste blanc et le papier noircit autour.
On peut aussi enlever de la matière avec une gouge et encrer, le dessin en relief ressort en noir.


La gravure sur verre synthétique : on encre la plaque de plexi, on pose sur cette plaque encrée une feuille de papier sur laquelle on veut graver le dessin, on pose un modèle ou une feuille vierge dessus, on suit le modèle ou on dessine au crayon. Le trait de crayon va s’imprimer en noir , c’est le procédé du carbone !


La gravure sur pochette plastique, porte document :
on glisse son modèle dans la pochette et on le décalque au feutre posca, assez rapidement avant que le feutre ne sèche on presse la pochette sur une feuille papier

La gravure sur gomme : on creuse la gomme et on imprime le relief

Le deuxième rendez-vous a permis d’expérimenter la gravure sur Rhénalon (plaque de rhodoïd transparent ) et la gravure sur Tétra-pak (brique de lait et de jus de fruit)

Matériel nécessaire :
-Plaques de Rhénalon : se trouve en magasin de matériel beaux- arts : 5 euros les 10 plaques A6
-Emballages Tétra Pak
-Pointes sèches pour graver
-Encre à lino ou à taille douce
-papier épais, journal, kraft…pour imprimer
-papier de soie pour essuyer
-chiffons
-éponges pour mouiller le papier
-Cuiller en bois, rouleau à pâtisserie, machine à pâtes pour presser.

La gravure sur Rhénalon : permet de graver en transparence un modèle ou en direct sur la plaque avec une pointe sèche.
Une fois le dessin réalisé, on encre la plaque, et immédiatement, avant que l’encre ne sèche,  on l’essuie (avec chiffon et pour finir avec papier de soie).
On humidifie le papier (2 façons soit avec une éponge humide, soit en le trempant dans l’eau quelques minutes et en l’essuyant), on applique le papier sur la plaque et on presse.
L’encre va rester dans les traits de gravure et en pressant avec cuiller en bois, rouleau à pâtisserie ou machine à pâte, le trait va s’imprimer.
Toute la subtilité de cette technique est dans la gravure des traits pour faire apparaitre des zones plus denses et dans l’essuyage pour jouer sur les ombres.

 


La gravure sur Tetra-pak :
On reprend exactement le même déroulé que la gravure sur  Rhénalon, à ceci près que l’on ne peut pas décalquer et qu’il faut avoir un petit coup de crayon !
Son  avantage c’est  d’être un matériau du récupération que l’on a facilement sous la main

 

 

Publicités

Je ne sais pas dessiner mais avec la gravure j’assure !

Parce que lors d’un stage de bib avec les établissements Bollec on a bien aimé se retrouver les doigts plein d’encre, on s’est dit qu’on allait partager cette première expérience toute simple de gravure dans un atelier doc@rennes.
Encre et roulette à lino, plexi, papier…avec cette technique on illustre sans complexe tous nos documents de com en panne de visuels !
( si vous avez sous le coude un numéro du journal « L’hypocrite » édité par les Etablissements Bollec vous y verrez le résultat)

Atelier limité  à 15 personnes
Pour s’inscrire c’est ici

Le 8 décembre de 19h à 21h30 à la bibliothèque de l’école des Beaux Arts, rue Hoche

???????????????????????????